Duke Nukem Zero hour : le jeu culte de 1999

Les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas eu la chance de connaître nos jeux cultes des années 90. Pour leurs faire part de notre univers, nous avons décidé de leur présenter le jeu Duke Nukem Zero Hour.

Présentation du jeu Duke Nukem Zero Hour

Duke Nukem Zero Hour est un jeu de tir à la troisième personne qui a connu un grand succès auprès des joueurs de 1999. C’est une création d’Eurocom pour la Nitendo 64. Il y a toute une histoire : du voyage dans le temps jusqu’aux aliens. Les aliens ont pour but de changer le cours de l’histoire et d’éliminer les ancêtres de Duke Nukem.

Une petite histoire

Comme nous le disons souvent, il n’y a rien de mieux que de connaître l’histoire que le jeu raconte. On a vite l’impression de se retrouver dans un film et on peut mieux incarner notre personnage. Donc, vous êtes Duke Nukem (c’est évident, c’est le nom du jeu). Vous êtes appelé par le gouvernement car les aliens tentent toujours d’envahir votre planète. Vous allez alors les combattre pour mettre fin à ces tentatives d’invasion. Pour parvenir à les éliminer, vous solliciterez l’aide des marines de New York. Mais Duke Nukem découvre les vrais plans des aliens. Ces derniers veulent faire un retour dans le temps pour priver la terre de ses ressources et rendre vulnérable le présent. Il va donc tout faire pour empêcher cela. Mais au cours du combat, il est téléporté dans le futur où il va combattre des zombies, et des aliens. Il y rencontrera de nombreux problèmes et situations. Puis, il retournera dans le présent. Là, il s’infiltre dans le vaisseau extraterrestre et combat des vagues d’aliens. Au bout du compte, il gagne, tout revient dans l’ordre et il aura une récompense. Tout est bien qui fini bien ! Nous ne vous avons pas tout dit, nous ne souhaitons pas vous spoiler. Vous découvrirez le reste de l’histoire ainsi que les détails en y jouant.

duke-nukem-zero-hour

Comment jouer à Duke Nukem ?

Le jeu se joue à la troisième personne. C’est l’une des différences qui existe entre le jeu et Duke Nukem 64 qui était un jeu à la première personne. Mais, si vous aimez tant les jeux à la première personne, vous pouvez utiliser une option cachée qui permet de passer en vue subjectif.

Concernant les armes, vous en trouverez des centaines. Chaque époque, que vous avez découverte au fil des téléportations, vous propose des armes propres à l’époque et à l’univers. Vous savez vous en servir, vous ne devriez jamais rencontrer des problèmes de munitions. Vous aurez donc des fusils automatiques, des pistolets. Vous découvrirez des colts et des winchesters dans le Far West.

Tous les joueurs ne sont pas forcément fans des tirs et des histoires de guerre. Toutefois, nous pouvons vous assurer que le jeu est amusant et il ne représente pas trop de violence. Faites un saut sur Internet et jouez-y. Vous nous en direz des nouvelles.

La base : le premier Duke Nukem de 1991

L’apparition du jeu d’action culte du blond bodybuildé, protagoniste principal de Duke Nukem date de 1991. La création est signée des 4 développeurs de 3D Realms (Tood Replogle, George Broussard, Allen Blum et Scott Miller). Le First Person Shooter met en scène le gros costaud plein d’humour noir issu d’un mélange entre Arnold Schwarzenegger et Al Bondy. Le jeu tournant sur processeur 286 est encore en basse résolution, comme il se doit, à cette époque où les jeux n’étaient pas encore à la pointe de la technologie. Mais c’est à partir de son troisième opus que le moteur de jeu s’est amélioré et il se fait connaître du public.

Présentation du Duke Nukem

Ce jeu FPS est devenu une saga grâce à la fantastique Duke Nukem 3D. Le personnage principal est un grand blondinet fasciné par les armes à feux et les filles faciles. Il est aussi réputé par ses répliques mordantes. Dans cette version 1991, le CIA l’a engagé pour sauver le monde contre les plans du Dr Proton. Ce dernier est un scientifique fou qui se met en tête de prendre le contrôle de la terre en recourant à tous les moyens possibles. Pour ce, il compte se servir de son armée de Techbots. Parmi les adversaires de Nuke Nukem, on en compte également des ennemis extra-terrestres. N’étant pas un intellectuel, ses stratégies se tournent autour de l’élimination de ses adversaires qui se mettent sur son chemin sans poser trop de questions. Son unique arme dans cette première version était un fusil à radiation. Mais dans l’opus suivant, cette arme a la capacité de tirer sur les missiles ou les lasers. Cela permet d’obtenir de bonus. A travers les épisodes suivants, les stratégies de l’héro consiste à détruire ses ennemis ou les lieux envahis par ses ennemis à la fin de chaque mission. Le premier titre s’écoule bien malgré le fait qu’il a connu deux noms Duke Nukem et Duke Nukem. Cela est dû à un problème du droit d’auteur, mais heureusement Apogee Software a réussi la négociation de droit d’appellation du titre et il a gardé son titre initial. Ce dernier a connu un succès fracassant aux Etats-Unis que les producteurs ont décidé de sortir une deuxième version quelques jours plus tard.

1991-duke-nukem

Critique du jeu

Le titre offre un défouloir satisfaisant pour les joueurs à l’époque. Il est d’ailleurs le premier personnage parlant dans le monde du jeu vidéo. En effet, tous les jeux sortis en ces temps-là sont muets. Le doublage de la première série est assuré par l’équipe d’Apogée. L’opus a surtout connu son heure de gloire à la fin des années 90 où Duke Nukem 3 est sorti. Cette dernière version montre un personnage machiste et obsédé sexuel, un homme nerveux adepte du culturisme, de la bière et des répliques grossières. En un mot, l’univers des épisodes du Duke Nukem s’inspire du film Invasion Los Angeles de John Carpenter et des séries B de l’époque. Mais cela n’empêche pas le personnage de devenir une figure culte de l’histoire de jeux vidéo.

Retour sur le jeu de PS1 : Silent Hill de 1999

Sur les consoles de jeu de cinquième génération, il est rare de trouver de vrais jeux de survival horror étant réellement flippant. Pourtant, dès son arrivée sur la PlayStation 1 Silent Hill a immédiatement été apprécié par les gamers du monde entier. C’est un des meilleurs jeux d’horreur des années 1999. D’ailleurs, un réalisateur a adapté les scénarios de ce jeu pour en faire un film du même titre.

Développement de Silent Hill

À l’époque, le jeu qui est considéré comme étant le meilleur jeu de survival horror étaient Resident Evil. Pourtant, ce jeu est plus un jeu d’action qu’un jeu d’horreur. Par conséquent, le concepteur de jeu vidéo japonais Keiichiro Toyama a décidé d’en créer un jeu digne d’un jeu d’horreur, c’est-à-dire Silent Hill. Ce dernier dispose d’une jouabilité et d’un scénario relativement flippant. D’ailleurs, il est interdit au moins de 16 ans. Le studio de développement du jeu est Konami CE Tokyo et celui de l’édition est également Konami. Toutefois, Silent Hill est disponible uniquement sur le console de Sony, à savoir la PlayStation 1, bien qu’il a été adapté pour tourner dans d’autres consoles ultérieurement. Le jeu est sorti officiellement le 31 janvier 1999 aux États-Unis, le 4 mars 1999 au Japon et le 1er août 1999 en Europe. Une version jouable sur la PlayStation Network a également été sortie 10 ans après ces dates.

Le scénario

Dans ce jeu, le titre Silent Hill est le nom de la ville où se déroule l’histoire. Sept ans après un incendie tragique dans cette ville, un homme appelé Harry Mason emmène sa fille adoptive Cheryl revisitée cette ville pour la faire plaisir. Il a trouvé cette petite fille sept ans plutôt, c’est-à-dire pendant l’incendie sur le bord de la route menant dans la ville, mais elle n’est pas censée le savoir. Après qu’ils se font dépasser par un motard de la police, sa petite fille a disparu de la voiture et la policière n’était également plus sur sa moto garée au bas côté. Soudainement, il voit une silhouette devant sa voiture qu’il a évitée de justesse pour se plonger dans la végétation sur les côtés. Il cherche désespérément sa fille dans une ville envahie par des monstres bizarres. Il a fini par comprendre que sa petite adoptive était en fait habité par un épris. Je déconseille ce jeu aux âmes sensibles. Testez plutôt celui-ci.

silent-hill-1999

Le gameplay

Pendant que Harry cherche sa petite fille, il sera aidé par la policière Cybil qui lui a fourni une arme. Plus tard, il rencontrera cette policière en train de se faire dévorer par des parasites. Le joueur dans la peau de Harry Mason devra alors choisir entre la sauver ou l’abandonner. Ce choix changera immédiatement le cours de l’histoire, contrairement aux autres jeux de survival horror de l’époque. Le joueur devra aussi résoudre des énigmes tout au long du jeu. Dans certaines circonstances, il peut aussi tirer sur ses ennemis. Toutefois, vu que Harry n’est pas formé pour faire du combat, il se fatigue très facilement pendant les poursuites. Par conséquent, il vise de plus en plus mal quand sa santé est faible.

Sniper Elite 4 : mon test

Qui ne connait pas la saga des Sniper Elite ? Ce jeu fait partie des incontournables dans son genre ce qui est tout à fait normal au vu de toute l’étendue du jeu. Un quatrième opus est prévu pour le début d’année 2017 ce qui ravira forcément les fans du titre et du genre. On s’attendra à un contenu et un gameplay digne du savoir-faire des développeurs du jeu qui n’ont eu de cesse de nous surprendre afin de vous offrir une expérience de jeu inédite.

Le jeu en lui-même

Les studios Rebellion et Just for Games sont toujours à la tête de ce quatrième volet de la saga Sniper Elite. Suivant toujours le contexte du jeu, on disposera d’un titre mêlant l’action, le tir et l’infiltration. Clairement, il sera disponible à partir du 14 février 2017 et s’adressera à tous les joueurs ayant plus de 16 ans. Le jeu plongera tous les joueurs en pleine deuxième guerre mondiale où il faudra traverser la péninsule italienne, les villes côtières ainsi que la méditerranée et les structures nazies. Sans surprise, les joueurs incarneront le tireur d’élite Karl Fairburne qui devra user de malice et travailler avec la résistance italienne afin de combattre le fascisme. Une nouvelle menace planera sur l’invasion des forces alliées en Europe qu’il faudra obligatoirement éliminée pour que l’invasion en question puisse se passer dans les meilleurs des cadres.

sniper-elite-4-avis

En Italie en 1943

Comme annoncé par son éditeur, c’est l’Italie des années 40 qui sera l’hôte de ce titre Sniper Elite 4. C’est le paysage ensoleillé du pays ainsi que ses couleurs qui accompagneront les joueurs tout au long du jeu. Si ce cadre tend à faire se relâcher les joueurs, le bruit et l’impact des balles rappelleront rapidement qu’on n’est pas là pour du tourisme virtuel. Contrairement à ses prédécesseurs, ce titre sera beaucoup moins linéaire. Certes, le jeu sera toujours dispatché en niveaux, mais cette fois-ci, les joueurs disposeront d’une très grande zone ouverte pour plus de possibilités à chaque fois. Cela donnera aux joueurs plusieurs choix afin d’arriver à leur fin. En plus de pouvoir emprunter les nombreuses routes, il sera possible d’escalader les bâtiments ce qui offrira d’autant plus de possibilités aux joueurs. Cette sensation de liberté est un véritable plaisir connu par les fans des jeux open world.

Libre et les pieds sur terre

Si cette liberté est bel et bien présente tout au long du jeu, et que vous vous sentez l’âme d’un Che, courir dans tous les sens comme un lapin ne sera pas une bonne idée. En effet, il ne faut pas oublier que le personnage principal est un sniper. Il sera donc de rigueur de repérer tous les gardes présents à l’aide des jumelles pour ainsi les marquer efficacement. Il est à noter que dans ce volet de la saga Sniper Elite, le fait de marquer les ennemis permettra de disposer d’informations spécifiques sur les ennemis comme leurs armes et leurs équipements ainsi qu’une mini biographie qui peut souvent déboucher sur des informations inédites. En plus, marquer ses ennemis permettra de les voir se déplacer sur la mini-map qui indiquera aussi si on est visible ou pas.

Le test du jeu 2017 : Halo Wars 2

Véritable mine d’or en termes de sortie, l’année 2017 semble être l’âge d’or du vidéo ludique avec des jeux en tout genre. L’une de ces sorties tant attendues pour cette année est le jeu Halo Wars 2. Ce deuxième opus fera office de suite à cette licence qui a ravi plus d’un. Les fins stratèges y trouveront un plaisir de jeu assuré combiner à un moteur graphique bien travaillé et cette nouvelle tendance, que vous pouvez envisager ici.

Présentons le jeu

Clairement, c’est le 21 février 2017 que le titre Halo Wars 2 est prévu en France. Étant une exclusivité Microsoft, le jeu ne sera disponible que sur PC et sur la XBOX ONE. C’est un jeu de stratégie qui mettra au sein de son storyboard les extraterrestres. Les concepteurs de ce jeu sont 343 Industries ainsi que Creative Assembly et Microsoft. Étant le successeur du premier Halo, ce titre reprendra le concept de base de son prédécesseur à savoir un véritable jeu de stratégie en temps réel. Dans ce jeu, les joueurs prendront part à une bataille futuriste pour le contrôle de la galaxie. Pour ce faire, les joueurs choisiront d’abord leurs camps entre les troupes humaines et celles de l’alliance et c’est par la suite qu’un affrontement sur différents champs de bataille se profilera.

Un résultat bluffant

On ne sait que trop combien le studio Creative Assembly est un maître dans le domaine du jeu de stratégie. À cela, on lui doit déjà la saga des Total War. C’est donc avec un grand espoir que l’on débutera une partie dans Halo Wars 2. Bien sûr, le studio s’est toujours focalisé sur les affrontements de grandes envergures, mais cette fois, il a dû se restreindre. Ce fait s’explique facilement par l’orientation du jeu qui ira plus dans le sens d’un micro gestion excluant le concept de héros. Cependant, contrairement aux titres du même acabit, la construction de la base ne prendra qu’une insignifiante partie du temps de jeu de tout un chacun. En effet, la gestion des bâtiments se résumera facilement par leur construction et leur amélioration et cela s’arrête là. À l’instar des jeux classiques, ces derniers sont mis à la disposition des joueurs seulement pour produire les unités nécessaires. Cela sera donc une excellente occasion de pouvoir se focaliser entièrement sur la stratégie tout au long du jeu.

Halo-Wars-2-test

Tous à vos manettes

Certes, on se le dit tous, jouer à un RTS avec une manette est tout simplement une hérésie. C’est tout simplement inconcevable. Pourtant, cette fois-ci, le studio a tenu le pari en adaptant le jeu sur la XBOX ONE. Si le premier titre avait déjà commencé à instaurer le concept malgré le nombre limité de boutons sur la manette. Il a su offrir des résultats séduisants juste en simplifiant les commandes, mais bien sûr, cela n’était en rien parfait. Avec ce deuxième opus de la licence, les développeurs comptent bien régler les lacunes pour que le plaisir de jeu soit au rendez-vous. Bien sûr, il est clair que la version PC sera vraiment plus accessible que sa version console.

Dead Island 2 : mon avis sur le jeu

Repoussé année après année, la date de sortie de Dead Island 2 sur Xbox One demeure toujours imprécise. La raison de cette repousse est notamment la rupture de partenariat entre l’éditeur et Yager dont la raison reste inconnue. Peut-être que vous vous demandez qui est Yager. Ce dernier est un studio de développement de jeu vidéo.  Vous vous demandez Il se trouve dans la catégorie des jeux d’actions-aventure et survival horror comme son prédécesseur c’est-à-dire que dans le jeu, il y existe des jeux de tir. Comme tout jeu vidéo, Dead Island a aussi son histoire, si vous êtes du genre La La Land, allez voir par là, ça vaudra mieux.

Synopsis

Dead Island 2 est centré sur une région bien connue des États-Unis : Californie où les zombies règnent en maître après que leur épidémie parte de Banoi. Ayant décidé de mettre tout le monde en quarantaine, le gouvernement n’échappe pas à un problème : certaines personnes refusent de quitter leur foyer. Californie devient alors un lieu de massacre pour les zombies et un enfer pour les têtus.

Caractéristiques du jeu

D’une part, il est important de savoir qu’avec des violences, le jeu est strictement interdit pour les jeunes de moins de 18 ans, pour les préserver des images violentes des scènes et du jeu.

D’une autre part, Dead Island peut se jouer à plusieurs allant jusqu’à huit personnes qui peuvent s’affronter, collaborer ou juste coexister. Il va de soi que cela dépend des joueurs.

test-dead-island

Dead Island 2 : bien différent de son prédécesseur

Les jeux vidéo d’aujourd’hui offrent de plus en plus de liberté aux joueurs et Dead Island 2 en fait partie. Effectivement, les joueurs peuvent créer et fabriquer des bombes artisanales pour affronter leur ennemis d’autant plus qu’ils peuvent avoir accès à des personnages mythiques qui leur permettront de découvrir la ville des jeux incontournable comme le Golden Gate.

Les caractéristiques des personnages dépendent également de la position des joueurs. Par exemple, s’ils veulent collaborer, le style de jeu des personnages est propre par rapport à cette orientation, et avec les améliorations faites dans le jeu, les gamers peuvent personnaliser leur héros et leur armement.

Et vu que le jeu peut accueillir jusqu’à huit joueurs, il est faisable qu’ils rejoignent le massacre des zombies ou de quitter l’aventure comme bon lui semble.

Le concept de ce dernier volet

Ici, le but du joueur est de tuer et d’éliminer les zombies qui ravagent la ville. Pour cela, il faut qu’il choisisse un des héros qui sont déjà immunisés contre le virus. Après cela, il est nécessaire d’affronter les ennemis tant bien zombis qu’humains avec des combats sanglants comme jamais. Grâce aux engins motorisés, il serait également possible pour le joueur de démembrer d’une manière efficace les méchants zombies de Californie.

En déterminant parfaitement le concept et le style du jeu, Dead Island 2 est fait pour les personnes amateurs de frissons, de tir et d’horreur, grâce au scénario que les développeurs proposent, mais également grâce à la liberté qu’ils offrent aux adeptes des jeux vidéo.

Steep : la sensation extrême au pas de votre porte

Développé par Ubisoft Annecy, STEEP est jeu vidéo de sport extrême qui se déroule dans les pays de l’Europe : Italie, France. Il est conçu pour les personnes qui adorent ce genre de sport et pour ceux qui aiment les sensations fortes.  Prévu pour ce mois de décembre, sa sortie est très attendue par les fans de jeux extrêmes et ceux qui ont déjà rêvé de faire des escapades dans les montagnes enneigées.

Le but du jeu

Il est évident que les joueurs feront du ski, du snowboard.. Bref du sport extrême. Mais ce ne serait pas un jeu s’il n’y avait pas de compétition. Effectivement, vous devriez vous affronter avec des joueurs et faire une compétition. Pour pouvoir avancer dans le jeu, il est indispensable de débloquer certains points comme les drops zones. Pour cela, vous devriez utiliser les éléments naturels comme le vent et de donner de l’intérêt au son pour vous indiquer ce que vous devez faire. Après cela, vous pourrez atterrir et vous téléportez pour de nouveaux défis.

Les caractéristiques

Steep est un jeu à la troisième personne avec une maniabilité très intéressante et équilibré. Il vous serait donc facile de vous adapter peu importe le discipline que vous allez exercer. Comme les défis sont très nombreux, vous pouvez essayer de défier vos amis. Effectivement, il existe un moyen de visionner vos performances, c’est-à-dire que vous pouvez voir les ralentis, vos sauts et ainsi les partager avec vos amis, pour que vous leur montriez vos capacités, et les mettre en compétition avec vous. Pour cela, vous pouvez partager les images et les vidéos, pour qu’ils essayent de vous surpasser. Si vous kiffez les jeux, vous en avez plus par là.

En plus de cela, les caméras que vous utiliseriez pourront être manié comme bon vous semblera, car il vous est possible de visualiser encore une fois vos exploits et de vous les remémorez.

Surpassez-vous sur STEEP!

Une fois cette étape passée, l’univers s’ouvre à vous ! Vous pourrez choisir votre sport préféré : le ski, le snowboard, le parapente ou le wingsuit. Par ailleurs, sachez qu’il est possible que vous ne pouvez accéder à votre sport préféré selon l’endroit où vous vous trouvez. Les paysages seront époustouflants lorsque vous vous élancerez. Durant cette période, le joueur devra collecter le plus d’éléments pour accéder à de nouveaux challenges. Ces éléments seront montrés grâce à une ligne que les développeurs ont mise en place. Réveillez le compétiteur qui est en vous.

Explorer les montagnes est devenu possible sans que vous n’ayez à vous déplacer. Steep de X Box one est là pour satisfaire vos envies et vous mettre dans la peau des compétiteurs et professionnels des sports extrêmes. Défiez les autres, défiez vous vous-même, mais également les montagnes.

N’hésitez pas alors d’acquérir ce jeu vidéo et faites-vous plaisir pour la période des fêtes de noël. Peut-être que ce jeu vidéo vous fera rêver d’une manière ou d’une autre. Un bon moment assuré et la sensation que le temps passe vite seront assurés.

steep-jeu-test

Si vous aimez ce genre de jeux, aller voir ce blog pour plus d’options.